Comment les cinémas peuvent-ils s’adapter pour offrir une expérience inclusive pour les spectateurs malentendants ou malvoyants ?

janvier 4, 2024

En ce début d’année 2024, l’expérience cinématographique continue de s’améliorer et de s’étoffer. Les nouvelles technologies, les innovations en matière de scénario et de réalisation, la qualité des effets spéciaux, tout contribue à rendre l’expérience en salle toujours plus immersive et fascinante. Cependant, une partie du public reste encore souvent en marge de ces progrès : les spectateurs malvoyants ou malentendants. Comment le cinéma peut-il s’adapter pour leur offrir une expérience plus inclusive ? C’est ce que nous allons tenter d’explorer ensemble.

L’accessibilité au cinéma : un enjeu d’inclusion

Permettre à tous de profiter de la magie du cinéma, voilà un enjeu d’importance. De nombreuses initiatives et solutions existent déjà, mais il reste encore du chemin à parcourir pour une totale accessibilité.

L’audiodescription est une technique permettant aux personnes malvoyantes de comprendre ce qui se passe à l’écran lorsqu’il n’y a pas de dialogue. Des voix off décrivent les éléments visuels importants, les actions, les expressions des acteurs… Cette technique est de plus en plus répandue, notamment grâce à l’association Valentin Haüy.

Pour les personnes malentendantes, les sous-titres sont une solution simple et efficace. Cependant, ils ne sont pas toujours disponibles, surtout pour les films en version originale. Le système Greta permet aux spectateurs de recevoir les sous-titres directement sur leur smartphone, évitant ainsi de gêner les autres spectateurs.

Des prix spéciaux pour l’accessibilité au cinéma

Le festival de Cannes, par exemple, a décidé de mettre en avant l’accessibilité au cinéma en décernant des prix spéciaux. Le Prix de l’Accessibilité récompense les films qui ont fait un effort particulier pour être accessibles aux personnes malvoyantes ou malentendantes. C’est une belle initiative qui a pour but de valoriser et de promouvoir les efforts des réalisateurs et des producteurs en faveur de l’accessibilité.

De plus, de nombreuses associations se battent pour faire avancer les choses. L’association Cinéma pour tous, par exemple, travaille à rendre les salles de cinéma accessibles à tous, en particulier aux personnes à mobilité réduite.

Les salles de cinéma adaptées : une solution pour une expérience inclusive

Une autre solution pour une expérience cinématographique plus inclusive est l’adaptation des salles elles-mêmes. Des sièges spécialement conçus pour les personnes à mobilité réduite, des rampes d’accès, des toilettes adaptées… Tout cela peut faire la différence.

De plus, certaines salles proposent des séances spéciales avec un volume sonore réduit pour les personnes hypersensibles, ou encore des séances avec une lumière tamisée pour les personnes malvoyantes. Tout cela contribue à une meilleure inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde du cinéma.

L’accessibilité au cinéma : des progrès à faire

Malgré ces différentes initiatives, force est de constater que l’accessibilité au cinéma est encore loin d’être parfaite. Trop de films ne sont pas sous-titrés ou audio-décrits, trop de salles ne sont pas adaptées…

Il faut donc continuer à se battre pour une meilleure accessibilité. Chacun à son niveau peut contribuer. Vous pouvez, par exemple, privilégier les salles qui font un effort en matière d’accessibilité, ou encore signer des pétitions pour demander plus de sous-titres et d’audio-descriptions.

Enfin, le cinéma peut aussi jouer un rôle dans la sensibilisation au handicap. En mettant en scène des personnages en situation de handicap, en abordant ces questions dans leurs scénarios, les films peuvent contribuer à changer les mentalités et à faire évoluer les regards.

La balle est donc dans le camp des producteurs, des réalisateurs, des exploitants de salles… mais aussi des spectateurs. Car c’est ensemble que nous pourrons faire du cinéma une expérience véritablement inclusive.

Les technologies d’accessibilité innovantes au cinéma

Innover pour favoriser l’inclusion, telle est la mission de nombreuses entreprises et associations qui cherchent à développer des solutions pour une meilleure accessibilité dans les salles de cinéma. Parmi ces technologies, on trouve notamment la boucle magnétique et la balise sonore.

La boucle magnétique est un système particulièrement utile pour les sourds et malentendants. Elle permet de transmettre le son directement dans les appareils auditifs ou les implants cochléaires, améliorant ainsi la qualité du son et réduisant les bruits de fond. Certaines salles de cinéma sont déjà équipées de boucles magnétiques, mais leur installation reste encore trop rare.

La balise sonore, quant à elle, est un dispositif destiné aux aveugles et malvoyants. Elle permet de transmettre des informations sonores sur l’environnement direct de la personne, comme la position de la porte d’entrée de la salle, l’emplacement des toilettes ou le chemin à suivre pour rejoindre son siège. Ainsi, les personnes déficientes visuelles peuvent se déplacer en toute autonomie dans la salle de cinéma.

Le congrès de la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) est un moment clé pour la présentation de ces nouvelles technologies et leur promotion auprès des professionnels du secteur. C’est aussi l’occasion de récompenser les initiatives les plus innovantes en matière d’accessibilité au cinéma avec le prix CST.

L’éco-responsabilité dans l’adaptation des cinémas

L’adaptation des salles de cinéma pour une meilleure accessibilité doit également prendre en compte l’aspect de l’éco-responsabilité. En effet, il est indispensable de veiller à ce que les aménagements réalisés pour faciliter l’accès aux personnes en situation de handicap soient conçus dans le respect de l’environnement.

Par exemple, l’éclairage tamisé des salles de cinéma pour les personnes malvoyantes peut être réalisé à l’aide de LED basse consommation. Les rampes d’accès et les sièges adaptés peuvent être conçus à partir de matériaux recyclés et recyclables.

Les cinémas peuvent également mettre en place des dispositifs pour favoriser le recyclage des déchets, comme des poubelles de tri dans les salles. Ils peuvent aussi proposer des gobelets réutilisables pour les boissons, dans le but de réduire les déchets.

La prise en compte de l’éco-responsabilité dans l’adaptation des cinémas est un enjeu majeur pour l’avenir. C’est pourquoi les professionnels du secteur doivent impérativement en tenir compte dans leur démarche d’accessibilité et d’inclusion.

Conclusion : Un cinéma pour tous

En conclusion, l’accessibilité au cinéma pour les personnes malentendantes ou malvoyantes est un défi qui requiert de l’innovation, de la volonté et un engagement fort de tous les acteurs concernés. Il est essentiel pour que le cinéma reste une expérience universelle, partagée par tous, indépendamment de leur situation de handicap.

Le chemin à parcourir est encore long, mais les efforts et les progrès réalisés ces dernières années sont encourageants. Les technologies d’accessibilité comme la boucle magnétique ou la balise sonore, les initiatives pour l’adaptation des salles de cinéma et l’importance accordée à l’éco-responsabilité sont autant de pas en avant vers un cinéma toujours plus inclusif.

N’oublions pas que chaque membre du public a le pouvoir d’agir : en privilégiant les salles qui favorisent l’accessibilité, en étant membre adhérent d’associations oeuvrant pour une meilleure inclusion et en participant à la sensibilisation autour de ces enjeux. Ensemble, nous pouvons tous contribuer à faire du cinéma une véritable expérience pour tous.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés